Collection CD

nouveautes 2018

La collection cd du Printemps des Arts de Monte-Carlo s’enrichit à nouveau ! 4 cd pour 2018 ! Bientôt disponibles sur le site du festival, sur les plates-formes d'écoute et de téléchargement, et chez tous les bons disquaires. (uvm distribution)

 

MONACO MUSIC FORUM 2017 - 3 COMPOSITEURS, 3 CRÉATIONS

FILIDEI / SRNKA / LAZKANO

Orchestre philharmonique de Monte-Carlo

Pierre-André Valade, direction

Mario Caroli, flûte

 

CHARLES IVES

Three Quarter-Tone Pieces pour deux pianos

Sonate pour piano nº 2, « Concord, Mass.,1840-1860 »

Bertrand Chamayou et Tamara Stefanovich, pianos

 

GEORGE CRUMB

Makrokosmos (volumes I et II)

Stephanos Thomopoulos, piano

 

CHARLES IVES

Sonates pour violon et piano

Liana Gourdjia, violon

Matan Porat, piano


SCHOLLHORN

Ensemble Remix Casa da Música

Peter Rundel, direction

 

Huit mouvements d’après L’Art de la fugue de Bach

  1. Contrapunctus VI
  2. Contrapunctus IV
  3. Contrapunctus IX
  4. Canon per augmentationem in contrario motu 3
  5. Contrapunctus XI
  6. Contrapunctus X
  7. Contrapunctus VIII
  8. Canon in Hypodiapason

Durée totale : 46'03''

 

La série des Anamorphoses de Johannes Schöllhorn pose de manière brillante la question de la référence au modèle ancien dans le processus de création contemporaine. Le modèle en question est celui des vingt-deux fugues de L’Art de la fugue (1740) de Johann Sebastian Bach. Schöllhorn s’en empare avec gourmandise entre 2001 et 2004 pour commencer une série d’Anamorphoses (littéralement « transformations »). L’ensemble Remix de Porto s’est associé à cette démarche en commandant en 2010 de nouveaux épisodes à la série et en travaillant en profondeur avec le compositeur allemand. Démonstration est faite que l’on peut décupler sa créativité à partir d’œuvres existantes, pour peu qu’elles soient inspirantes !


Acheter Télécharger livret
SCHOLLHORN
Disque physique : 15€

Par envoi postal (frais de port indiqués sur le bon de commande) ou retrait à notre bureau,
merci de nous adresser le bon de commande accompagné de votre règlement à l’ordre de :

Printemps des Arts de Monte-Carlo
12 avenue d’Ostende
98000 MONACO

Telechargement
HI-RES 24-BIT

LE JEUNE

Doulce Memoire

Denis Raisin Dadre, direction artistique

 

  1. Revecy venir du Printans
  2. Je soupirois
  3. Voicy le verd et beau May
  4. Prélude de harpe – Anthoine Francisque (Le trésor d’Orphée – 1600)
  5. O Rôze reyne dés fleurs
  6. Plantons le may
  7. Francine, rôzine
  8. Comment pensés vous que je vive
  9. Si Jupiter s’avizoit
  10. Brunelette, joliette
  11. Branle de Poitou – Anthoine Francisque (Le trésor d’Orphée – 1600)
  12. La béle gloire
  13. Ces amoureus
  14. Cigne je suis de candeur
  15. Perdre le sens devant vous
  16. L’un émera le violet

Durée totale : 63'58''

 

C’est la première fois que Le Printemps (1603) de Claude Le Jeune connaît un tel rajeunissement ! Pour ce chef-d’œuvre de la « musique mesurée à l’Antique » (comprenez la musique de la Renaissance s’inspirant d’une rythmique proche de celle de l’Antiquité), fini les lourdeurs et la monotonie : le travail exemplaire qu’a réalisé Denis Raisin-Dadre avec la complicité de l’historien de la déclamation Olivier Bettens, vise à redonner vie à cette musique polyphonique grâce à une plus grande souplesse rythmique fondée sur les appuis du texte. Qui plus est en s’appuyant sur la prononciation du français ancien… Dernière touche à cet étonnant ravalement : l’ajout d’un quatuor de flûtes « colonnes » qui colore subtilement la polyphonie vocale par le timbre rare de ces instruments qui sonnent comme un petit orgue.

 

 


Acheter Télécharger livret
LE JEUNE
Disque physique : 15€

Par envoi postal (frais de port indiqués sur le bon de commande) ou retrait à notre bureau,
merci de nous adresser le bon de commande accompagné de votre règlement à l’ordre de :

Printemps des Arts de Monte-Carlo
12 avenue d’Ostende
98000 MONACO

Telechargement
HI-RES 24-BIT

MONNET

Mouvements, imprévus, et … pour orchestre, violon et autres machins

SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg - François-Xavier Roth, direction

Tedi Papavrami, violon

 

1. Mouvements, imprévus et...

 

 

Sans mouvement, sans monde pour violoncelle et orchestre

Orchestre Philharmonique Royal de Liège - Christian Arming, direction

Marc Coppey, violoncelle

 

2. Ersatz (1)

3. Esquisse (1)

4. Premier mouvement

5. Esquisse (2)

6. Deuxième mouvement

7. Intermède solo

8. Ersatz (2)

9. Troisième mouvement

10. Ersatz (3)

11. Quatrième mouvement

 

Durée totale : 61'50''

 

Comme toute son œuvre, les Concertos de Marc Monnet déconcertent… car ils ne se reposent jamais sur des repères acquis ou des règles communément admises. Marc Monnet préfère l’inconnu, se laisse inspirer par les chocs qu’ont provoqué en lui la danse de Merce Cunningham, le cinéma de Jean-Luc Godard ou les textes d’Antonin Artaud. D’où ce style inimitable, sans cesse renouvelé, qui cherche les sensations nouvelles et une virtuosité quasi expérimentale. Le tout avec un esprit parfois provocateur qui joue avec nos attentes pour mieux les déjouer. Les interprètes de cet enregistrement (Tedi Papavrami, François-Xavier Roth, Marc Coppey, Christian Arming) sont des intimes du compositeur : ils connaissent l’homme autant que le style. D’où ce sentiment de liberté totale qui se dégage de leur interprétation tout entière au service d’une vision « intégrée » du soliste et de l’orchestre. L’un n’est plus opposé à l’autre : mais les deux renforcent l’interdépendance de leur liberté.

 

 

 

 

 

 


Acheter Télécharger livret
MONNET
Disque physique : 15€

Par envoi postal (frais de port indiqués sur le bon de commande) ou retrait à notre bureau,
merci de nous adresser le bon de commande accompagné de votre règlement à l’ordre de :

Printemps des Arts de Monte-Carlo
12 avenue d’Ostende
98000 MONACO

Telechargement
HI-RES 24-BIT

13 CREATIONS POUR UN FESTIVAL

BEDROSSIAN / DURIEUX / GAXIE / KRAWCZYK / LAUBA / LAZKANO / LENOT / MANTOVANI / MATALON / PESSON / ROCHE / SRNKA / SUZUKI

Nathanaël Gouin, piano / Askar Ishangaliyev, violoncelle / Franck Krawczyk, basse virtuelle / Carmen Lefrançois, saxophone / Vincent Lhermet, accordéon / Sergio Menozzi, saxophone alto / Constance Ronzatti, violon

 

  1. Christian Lauba : Scat !
  2. Colin Roche : La Cigarette (Mémoire de solitude)
  3. Gérard Pesson : Sincère sur le mur atonal (Un salut au coucou) 
  4. Jacques Lenot : Ardendo
  5. Bruno Mantovani : L'Oeuf
  6. Miroslav Srnka : Track 01
  7. Ramon Lazkano : Ibaiadar
  8. Martin Matalon : Loop and Epilogue
  9. Sébastien Gaxie : In Bed with ... #1 
  10. Frédéric Durieux : Poursuivre 
  11. Franck Bedrossian : Swirl
  12. Jimmel Suzuki : Monaco mon amour
  13. Franck Krawczyk : Repetitio 7

 

Durée totale : 53'38''

 

Ce disque réunit treize courtes pièces qui n’ont de commun que de durer trois minutes. Tous les compositeurs se sont pliés à cette règle égalitaire de la miniature et ont interrogé leur style pour donner une forme synthétique à leur art. Car quoi de plus difficile de pouvoir se résumer en si peu de notes. Le résultat est un kaléidoscope réjouissant et surprenant signé d’artistes qui ont tous eu des liens d’affection avec le Festival du Printemps des Arts de Monte-Carlo. Un portrait de famille en quelque sorte...

Commandes du Printemps des Arts de Monte-Carlo et de la SO.GE.DA. En collaboration avec le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris


Acheter Télécharger livret Télécharger les biographies
13 CREATIONS POUR UN FESTIVAL
Disque physique : 15€

Par envoi postal (frais de port indiqués sur le bon de commande) ou retrait à notre bureau,
merci de nous adresser le bon de commande accompagné de votre règlement à l’ordre de :

Printemps des Arts de Monte-Carlo
12 avenue d’Ostende
98000 MONACO

Telechargement
HI-RES 24-BIT

STRAVINSKY

 

Suite Italienne / Duo Concertant / Divertimento

Vera Novakova, violon et Maki Belkin, piano

 

  1. Suite italienne: I. Introduzione
  2. Suite italienne: II. Serenata
  3. Suite italienne: IV. Tarantella
  4. Pulcinella: Gavotta
  5. Pulcinella: Scherzino
  6. Suite italienne: Minuetto et finale
  7. Duo concertant: Cantilène
  8. Duo concertant: Eglogue I
  9. Duo concertant: Eglogue II
  10. Duo concertant: Gigue
  11. Duo concertant: Dithyrambe
  12. Divertimento: Sinfonia
  13. Divertimento: Danses suisses
  14. Divertimento: Scherzo
  15. Divertimento: Pas de deux. Adagio
  16. Divertimento: Pas de deux. Variation
  17. Divertimento: Pas de deux. Coda

 

Durée totale : 56'25''

 

Igor Stravinsky (1882-1971) : Suite Italienne pour violon et piano, Duo Concertant pour violon et piano, Divertimento pour violon et piano

La violoniste Vera Novakova avait illuminé d’intelligence et de sensibilité l’édition 2008 du Festival du Printemps des Arts : son nouvel enregistrement dédié à Stravinski (dont la musique de chambre est trop souvent délaissée par les interprètes) prolonge cette belle histoire et sonne comme une révélation. Elle ne se perd pas dans la mosaïque de styles que Stravinski a manipulée : elle donne au contraire une fraîcheur immédiate et lumineuse dans une musique qui se veut joueuse, agile et colorée, que ce soit dans la Suite italienne et dans le virtuose Duo concertant (deux oeuvres composées en 1932) ou dans le Divertimento (qui est une transcription pour violon et piano réalisée par Stravinski lui-même de son ballet Le baiser de la fée de 1928). Chaque détail des partitions scintille grâce à la complicité et au sens rythmique de sa pianiste Maki Belkin.

 


Acheter Télécharger livret
STRAVINSKY
Disque physique : 15€

Par envoi postal (frais de port indiqués sur le bon de commande) ou retrait à notre bureau,
merci de nous adresser le bon de commande accompagné de votre règlement à l’ordre de :

Printemps des Arts de Monte-Carlo
12 avenue d’Ostende
98000 MONACO

Telechargement
HI-RES 24-BIT

DEBUSSY

 

Pour le Piano / Estampes / Les Etudes

Marie Vermeulin, piano

 

  1. Pour le piano: Prélude
  2. Pour le piano: Sarabande
  3. Pour le piano: Toccata
  4. Estampes: Pagodes
  5. Estampes: La soirée dans Grenade
  6. Estampes: Jardins sous la pluie
  7. Étude - Livre I : Pour les cinq doigts
  8. Étude - Livre I : Pour les tierces
  9. Étude - Livre I : Pour les quartes
  10. Étude - Livre I : Pour les sixtes
  11. Étude - Livre I : Pour les octaves
  12. Étude - Livre I : Pour les huit doigts
  13. Étude - Livre II : Pour les degrés chromatiques
  14. Étude - Livre II : Pour les agréments
  15. Étude - Livre II : Pour les notes répétées
  16. Étude - Livre II : Pour les sonorités opposées
  17. Étude - Livre II : Pour les arpèges composés
  18. Étude - Livre II : Pour les accords

 

Durée totale : 77'10''

 

Claude Debussy (1862-1918) : Pour le Piano, Estampes, Les Études Livre I et Livre II

Marie Vermeulin sert la musique plutôt que de s’en servir : c’est comme cela qu’elle a ébloui les connaisseurs du piano avant de commencer une carrière époustouflante. Dans son jeu, surtout lorsqu'elle interprète l'intégralité des Douze études de 1915, Debussy quitte ses langueurs soi-disant impressionnistes au profit d’une lecture moderne faite de traits souples, d’incises, de couleurs et de résonances. « La musique y prend l’aspect d’une étrange opération où les doigts devraient se multiplier » : en écrivant cela, Debussy rêvait probablement de l’agilité à la fois virtuose, poétique et claire qu’a su trouver cette jeune artiste qui brille autant dans la suite de trois pièces Pour le piano de 1901 que dans les trois Estampes de 1903.

 

 


Acheter Télécharger livret
DEBUSSY
Disque physique : 15€

Par envoi postal (frais de port indiqués sur le bon de commande) ou retrait à notre bureau,
merci de nous adresser le bon de commande accompagné de votre règlement à l’ordre de :

Printemps des Arts de Monte-Carlo
12 avenue d’Ostende
98000 MONACO

Telechargement
HI-RES 24-BIT

AMY / MAINTZ / HUREL

Ce disque sort à l’occasion du 30ème anniversaire du Festival Printemps des Arts de Monte-Carlo. Fidèle à sa politique de commandes musicales, le Printemps des Arts de Monte-Carlo a passé commande à trois compositeurs - Gilbert Amy, Philipp Maintz et Philippe Hurel - dont les œuvres, objet du présent CD, ont été jouées et enregistrées par Jean Deroyer et l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo lors de l'édition 2012. Un festival est par essence éphémère et l'enregistrement reste cette mémoire extraordinaire de moments musicaux exceptionnels...


Acheter ce CD

LUDWIG VAN BEETHOVEN (Coffret)

 

The complete piano sonatas

François-Frédéric Guy, piano

 

COFFRET : 9 CD

Ce coffret regroupe l’intégrale des sonates pour le piano de Beethoven, réalisée par François-Frédéric Guy en live, à l’occasion des concerts qu’il a donnés à l’Arsenal de Metz, en France.

Il témoigne de l’impressionnante maturité de François-Frédéric Guy face à un cycle monumental, de sa générosité et de sa grande probité musicales. Il donne un éclairage passionnant sur ce cycle, bien sûr maintes fois enregistré, mais là abordé avec un élan et une spontanéité propres au concert. 


Acheter ce CD

LUDWIG VAN BEETHOVEN (VOL. 3)

 

Sonates (volume 3)

François-Frédéric Guy, piano

 

Voici le troisième et dernier volume de l’intégrale des sonates de Beethoven entreprise par le pianiste François-Frédéric Guy. Outre les trois premières sonates de l’op. 2, ce volume contient les dernières sonates de ce cycle, dont la très fameuse Hammerklavier. Véritable pierre-angulaire de ce cycle, cette sonate constitue aussi un point marquant du cheminement musical de François-Frédéric Guy ; c’est ainsi la troisième fois qu’il grave cette sonate pour le disque. François-Frédéric Guy a choisi d’enregistrer ce cycle en live, à l’occasion des concerts qu’il a donnés à l’Arsenal de Metz, en France. Il considère en effet ce mode d’enregistrement comme le plus à même de témoigner de sa relation à ces sonates et de l’interprétation qu’il souhaite en donner.


Acheter ce CD

LUDWIG VAN BEETHOVEN (VOL.2)

 

Sonates (volume 2)

François-Frédéric Guy, piano

 

Beethoven est au cœur du travail musical de François-Frédéric Guy. Depuis son premier disque de la Hammerklavier chez harmonia mundi dans les années 90 qui le révéla comme l’un des futurs grands pianistes de sa génération jusqu’à l’intégrale des Concertos de Beethoven dirigée par Philippe Jordan ainsi que la HammerKlavier op. 106…

En 2008 le Printemps des Arts de Monaco lui proposait de se lancer dans l’intégrale des sonates de Beethoven dans un cycle de concerts en une semaine, reprise ensuite à la cité de la musique en 2009.


Acheter ce CD

LUDWIG VAN BEETHOVEN (VOL.1)

 

Sonates (volume 1)

François-Frédéric Guy, piano

 

Beethoven remet sans cesse en cause la notion de temps dans la forme sonate et l'infléchit à tous les instants. Il ne se répète pas. Les 32 sonates sont comme un parcours initiatique de toute la vie conceptuelle de Beethoven avec une imagination sans cesse renouvelée. Après les Harmonies poétiques et religieuses, et la sonate en si mineur de Franz Liszt, François Frédéric Guy nous propose l'intégrale des 32 sonates de Beethoven enregistrées en public à l'Arsenal de Metz.


Acheter ce CD

ANTHONIUS DIVITIS

 

Lux Perpetual Requiem

Ensemble Organum

Marcel Pérès, direction

 

 

Ce Requiem présente la synthèse parfaite entre la tradition du plain-chant et la haute technicité polyphonique des chantres franco-flamands qui répandirent leur art dans toute l’Europe occidentale ; découvert à la fin du xxe siècle, il n’a pas encore reçu toute l’attention qu’il mérite. C’est une œuvre lumineuse. Les mélodies du plain chant, constamment présentes, ciselées par la chair vive de la texture polyphonique, flamboient, rayonnent et révèlent l’énergie interne, qui, transperçant les siècles, façonne le déploiement du temps.

 

 


Acheter ce CD

MONNET

 

Bosse, crâne rasé, nez crochu

Epaule cousue, bouche ouverte, coeur fendu

 

Ensemble Court Circuit - Pierre André VALADE, direction

Géraldine DUTRONCY et Dimitri VASSILAKIS, pianos

Daniel GLOGER, contre-ténor , Tedi PAPAVRAMI, violon

 

 

Imaginary Travel

 

François-Frédéric GUY, piano

 

La musique de Marc Monnet fait la part belle à l'humour, corrosif ou jubilatoire. Mais les oeuvres de cet indépendant formé au contact de Mauricio Kagel ne brillent pas que par leurs traits d'esprit; elles sonnent admirablement. Les trois oeuvres réunies dans ce programme tentaculaire ressemblent à des mines (patibulaire, si l'on en juge par le titre de deux d'entre elles) posées par le compositeur aussi bien derrière (tradition) que devant (modernité), à droite (acoustique) qu'à gauche (électronique). partout, l'écoute s'enrichit dans le doute et dans l'ambiguïté. Inclassable et paradoxal, Marc Monnet est un éclaireur qui jette le trouble . Pierre Gervasoni. - Le monde - Dimanche 25 avril 2010


Acheter ce CD

FAURE

 

La Bonne Chanson, op.61

Quatuor avec piano, op.15

 

Ensemble Contraste

Karine Deshayes, mezzo-soprano

 

La Bonne chanson dans sa version pour voix et quintette avec piano est le point de rencontre musicale entre Karine Deshayes et les artistes de l’ensemble Contraste, tous grands amateurs et connaisseurs de la musique française. Une relecture des œuvres de Gabriel Fauré par une nouvelle génération de musiciens.


Acheter ce CD

SCHUMANN

L'oeuvre pour orgue / Olivier VERNET a obtenu le “Diapason d’Or”, meilleure récompense de la revue musicale DIAPASON


Acheter ce CD

REGER

 

Florent Héau, clarinette

Patrick Zygmanowski, piano

 

« Brahms n'est pas d'un abord évident, il aime à voiler les beautés de ses œuvres et l'on ne prend conscience de ces beautés que par une connaissance accomplie de sa musique » Max Reger 1894 Ce commentaire de Max Reger pourrait aussi bien lui être retourné tant sa musique passe pour être d'un abord difficile.Quand nous nous sommes plongés dans l'univers des sonates opus 49, ce n'est qu'après avoir dénoué les fils de leur complexité - notamment harmonique - que leur beauté nous est apparue. Il était difficile de ne pas faire figurer « albumblatt », une courte pièce contemporaine des sonates opus.49, simplement pour le plaisir. Florent Héau et Patrick Zygmanowski "Florent Héau est un jeune clarinettiste français d'un talent hors pair, ce qu'il accomplit dans l'interprétation de ces partitions automnales révèle un souci du vrai phrasé regerien et une évidente musicalité " Patrick Szernovicz


Acheter ce CD

KAGEL

TAM Theater

Mauricio Kagel, direction

 

Durée totale : 74'51''

 

 

Sur l'invitation de Marc Monnet, Mauricio Kagel a donné au Festival du Printemps des Arts une nouvelle version de ACUSTICA, une œuvre composée entre 1968 et 1970. L'enregistrement propose non seulement un nouveau regard du compositeur sur son œuvre trente sept ans plus tard mais aussi deux versions qui permettent à l'auditeur d'en saisir les différences entre chaque interprétation. ACUSTICA est un défi à la lutherie traditionnelle, et sans doute à la musique électro-acoustique de l'époque. À partir d'objets : peignes, papiers de soie, bouteille à air comprimé, tube en plastique, fenêtre, tourne-disque, tapis roulant, chalumeau, sceau, crécelle, ballon gonfable, haut-parleur, barre de sonnettes de vélo, violon à pointe de fer, talkie-walkie, oiseau bourdonneur... bande magnétique et quelques instruments acoustiques : trombone, flûte de pan - en faire une œuvre de musique électronique. Les musiciens doivent s'approprier l'usage musical de ces objets et connaissent par cœur leurs interventions. Ils ne se regardent pas... Chaque musicien choisit lui-même le moment de son intervention et à tout instant, il peut intervenir de façon spontanée dans le déroulement de la pièce... Au royaume de l'idéal, la musique jaillit de l'instant. La conviction de Kagel que « la musique est un art réaliste » se matérialise ainsi dans Acustica par les objets de la vie quotidienne.


Acheter ce CD

CHOPIN - DUFOURT

 

Etudes op. 10

Ballades

La ligne gravissant la chute - Hommage à Chopin

Nima Sarkechik, piano

 

"La maîtrise de ce jeune homme de ving-cinq ans lui permet de transcender la matière pour délivrer la musique des Etudes op.10 de la gangue dans laquelle elle est souvent retenue. Ni sentimental ni froid, ni académique ni malin, Nima Sarkechik joue droit mais avec une subtilité et une concentration idéales."


Acheter ce CD

FORQUERAY

Pièces pour viole de gambe d’Antoine Forqueray transcrites pour le clavecin par Jean-Baptiste Forqueray

Blandine Rannou, clavecin

 


Acheter ce CD

PORTRAITS

 

Tombeau pour Mr de Ste Colombe et autres portraits...

Ensemble Spirale

Marianne Muller, viole de gambe et direction

 

 

On sait qu'ils se côtoyaient et nombre d'entre eux se sont décrits au travers d'œuvres portant leurs noms, ou par des hommages comme les tombeaux. Ainsi, Rameau, dans ces pièces de clavecin en concerts, se joue lui-même, puis donne sa vision de Marin Marais, ou de Forqueray. Forqueray, lui, se peint avec un ton d'autorité qu'on lui connaît bien. Puis, plus léger, s'amuse à imaginer Leclair, ou Couperin. Marais, officiel avec son tombeau pour Mr de Lulli, rend un magnifique hommage à ce personnage dominant de son temps, mais dit aussi, avec cette intériorité intense comment il a reçu la musique de son maître Sainte-Colombe et qui il était. Pour une fois, toutes ces musiques ne forment pas de suites de danses, si typiquement françaises, mais une sorte de visite au travers d'un foisonnement de timbres, grâce aux instruments aussi variés que la guitare, le clavecin ou le théorbe qui forment avec la deuxième basse de viole, un continuo fourni, léger quand il le faut, vif et coloré. C'est la visite d'un véritable petit "musée sonore" que nous nous proposons de faire entendre, regard à la fois plein de respect et de sourires complices, face à tant d'invention à décrire tous ces grands musiciens. » Marianne Muller.


Acheter ce CD

WEBERN / BERG / SCHÖNBERG

 

Langsamer Satz

Suite Lyrique

Quatuor n°4

 

 

"Nous tenions tout particulièrement à remercier M. Walter Levin qui nous a fait partager sa passion et son savoir pour le répertoire de l'école de vienne en particulier la suite lyrique de A. Berg et le 4e Quatuor de Schoenberg. Nous avons grâce à lui découvert la richesse de ces quatuors et lui en sommes infiniment reconnaissantes." Le Quatuor Psophos.

Trois points extrêmes dans le parcours des trois compositeurs habituellement rassemblés sous la bannière de la seconde Ecole de Vienne : 1905, 1925, 1936. Trois œuvres qui marquent chacune à leur façon l'étroite relation à la tradition, revendiquée par les membres d'une Ecole connue pour avoir bouleversé le langage musical au début du XXème siècle. 1905 : avec le Mouvement lent de quatuor de Webern, il s'agit de l'école avant l'Ecole. Ce dernier, ainsi que son condisciple Alban Berg, ont rejoint le cours privé de composition de Schoenberg depuis moins d'un an. 1925 : la Suite lyrique de Berg tient, elle, du chef-d'oeuvre de la maturité ; une œuvre traversée de tensions « inconciliées » entre les nouveautés de langage et une inscription profonde dans la tradition austro-allemande, et même spécifiquement viennoise. 1936 : le Quatrième Quatuor de Schoenberg quant à lui est une œuvre de l'exil américain. Il s'inscrit dans ce que Leibowitz a appelé les œuvres du « naturel dodécaphonique » : une certaine sérénité de ton va de pair avec une réalisation sérielle déliée, qui ne dédaigne pas l'emprunt à des éléments traditionnels, issus de la grammaire tonale. On admirera une fois de plus la clarté avec laquelle Ayako Tanaka et Bleuenn Le Maître aux violons, Cécile Grassi à l'alto et Ingrid Schoenlaub au violoncelle livrent l'Allegro conclusif, une clarté intrinsèque qui semble indiquer une voie non pas au sérialisme total du futur proche, mais à certaines retrouvailles qu'il connaîtrait plus tard avec une sensualité qu'on pourrait peut-être dire polie, comprise dans la conception structurelle elle-même. Bertrand Bolognesi


Acheter ce CD

BACH

 

Gli Incogniti 

Amandine Beyer, violon et direction

 

A propos des concertos pour violon de JS BACH : Le monde de la musique baroque, stérilisé par le marketing, la technicité et la concurrence, se trouve très bien de l'éclosion de musiciens comme Amandine Beyer. Elle est une très brilliante virtuose, mais elle laisse la parole aux autres, sa joie n'est ni du nervosisme ni un argument de vente. Jamais capricieuse, elle ne renonce pas à elle-même, à son accent personnel, à son goût de la phrase longue. Musicienne en somme (même dans Bach, pourrait-on ajouter). Jacques Drillon - Le nouvel obs Mai 2007 Poésie à fleur d'archet, sonorité de rêve, lignes pures : le violon d'Amandine Beyer convainc dans les acrobaties (les double-cordes par exemple) et bouleverse dans les mouvements lents, mémorables exercices de funambulisme (BWV 1056/2). Cette étonnante combinaison d'intensité et d'aisance expressives place cette version, sans doute pour longtemps, au sommet d'une discographie pourtant pléthorique. Philippe Venturini - Choc du Monde de la musique - mai 2007 La jeune violoniste a retenu toutes les leçons de son professeur Chiara Banchini, pour qui le violon est avant tout un instrument mélodique. On sent chez la soliste et chez son petit groupe de musiciens, le bonheur de jouer de jouer ensemble, de rechercher des timbres que ne permettent pas toujours les instruments dits anciens, de faire de la vraie musique de chambre. Nous sommes là au domaine de l'inventivité dans l'expression et dans les sonorités, de la poésie virtuose, du chant sublimé.... On pourait dire qu'Amandine Beyer a réussi parfaitement la synthèse entre ce que nous offraient les meilleures versions sur instruments anciens de Jaap Schröder ou d'Andrew Manze - et les surprenantes et magnifiques lectures sur violon moderne de Thomas Zehetmair, de Pinchas Zimmermann ou de Viktoria Mullova. Un très beau CD qui a le mérite de réconcilier amateurs et détracteurs d'interprétations baroques. Xavier Rey - Classica Repertoire - 10R - Juin 2007


Acheter ce CD

COLLECTION PRINTEMPS DES ARTS

 soit 5 CD simples et 1 double

 

BACH - Amandine BEYER, Gli INCOGNITI

WEBERN, BERG, SCHÔNBERG - QUATUOR PSOPHOS

FORQUERAY - Blandine RANNOU

TOMBEAU POUR MONSIEUR DE SAINTE-COLOMBE - Marianne MULLER et l'ENSEMBLE SPIRALE

CHOPIN, DUFOURT - Nima SARKECHIK

ACUSTICA - Mauricio KAGEL

 

OFFRE EXCEPTIONNELLE 60 €

Commande au bureau du festival : + 377 93 25 58 04


Bon de dommande